MUSIC LAB’AFRICA

MUSIC LAB’AFRICA : Constitution d’une banque de rythmes traditionnels des pays africains, résidence d’artistes et création contemporaine

MUSIC LAB’AFRICA a été initié dans le double contexte de URBAN CULT LAB’AFRICA et du NOVEMBRE NUMERIQUE.

Parce que la numérisation modifie en profondeur notre expérience culturelle, du point de vue de l’accès, de la production et de la diffusion de la culture, mais également en termes de participation, de création et d’apprentissage, l’Institut Français du Bénin a exploré durant le Novembre Numérique 2020, les liens, les apports et enrichissements mutuels, les synergies et les complémentarités entre les domaines de la culture et du digital.

L’ensemble de la démarche proposée a permis, en alliant les cultures, les savoirs et savoirs faire, d’appréhender le levier technologique pour valoriser le patrimoine culturel traditionnel, soutenir la création artistique contemporaine, et favoriser l’inclusion sociale dans la ville africaine par la culture, autour de pratiques artistiques faisant appel au numérique et à l’innovation. La proposition déployée s’est ainsi inscrite en pleine synergie avec le projet URBAN CULT LAB’AFRICA.

Plusieurs points d’appui à la mise en œuvre durant le mois du Novembre Numérique :

  1. Une résidence d’artistes

Entre le 21 novembre et le 4 décembre,  l’Institut Français du Bénin et Africa Sound City - partenaire du projet – ont accueilli un laboratoire de co-création en résidence d’artistes africains, européens et caribéens pour soutenir la formation et le métissage des sons et des images grâce aux apports du numérique.

Artistes invités

  • Jérôme Ettinger, DJ, MAO, France ;
  • Axel Vanlerberghe, vidéaste, photographe et Vjay, France ;
  • Philo et les Voix du Tambour, percussionniste, Caraïbe – Martinique ;
  • Les Soeurs Teriba, chant, Bénin ;
  • Jimmy Belah, guitariste du BIM, Bénin ;
  • Jah Baba, percussionniste, Bénin ;
  • Bona Didolanvi, percussionniste, Bénin ;
  • Plusieurs ateliers pédagogiques

Les ateliers pédagogiques et didactiques étaient prioritairement à destination des jeunes publics. Ils ont permis d’accueillir une quarantaine de participants autour de deux approches :

Dans les locaux de l’Institut français du Bénin, un atelier de pratique musicale, entre tradition et modernité, sur les rythmes des tambours du Bénin et de la Martinique.

Artistes percussionnistes :

  • Philo et les Voix du Tambour, percussionniste, Caraïbe – Martinique ;
  • Jah Baba, percussionniste, Bénin ;
  • Bona Didolanvi, percussionniste, Bénin

Dans les locaux de l’établissement français d’enseignement Montaigne de Cotonou : deux ateliers à destination des élèves du collège et lycée sur les techniques numériques d’enregistrement et de traitement de l’image et du son.

Artistes DJ et Vjay :

  • Jérôme Ettinger, DJ, MAO, France ;
  • Axel Vanlerberghe, vidéaste, photographe et Vjay, France ;
  • Une projection-débat

Mercredi 2 décembre 2020, projection à l’auditorium de l’Institut français du Bénin de « BIM Expérience » film documentaire réalisé par Axel Vanlerberghe et Jérôme Ettinger (2019). A travers les enregistrements réalisés, BIM collectif d’artistes béninois, raconte la genèse d’un projet musical hors norme. Des premiers castings à la création du répertoire en passant par des concerts en Europe, en Afrique et à New-York, le spectateur a pu découvrir l’aventure d’un groupe unique qui redonne au rock et au rap leurs origines vaudous.

Le film a été suivi d’un débat avec :

  • Jérôme Ettinger et Axel Vanlerberghe, producteurs du film ;
  • Les artistes du BIM présents avec le public ;
  • Modération assurée par Toussaint Djaho alias Sergent Markus.
  • Deux concerts

Deux temps forts ont conclu cette séquence :

  • Vendredi 4 décembre 2020 au théâtre de verdure de l’Institut français du Bénin, entre musiques traditionnelles, musiques actuelles et arts numériques, un concert de clôture de la résidence de création en présence de tous les artistes pour un feu d’artifice d’images et de sonorités : https://youtu.be/Je4qdLTnRsM   ;
  • Samedi 5 décembre 2020 au théâtre de verdure de l’Institut français du Bénin, concert de Medicine Man Orchestra. Ce groupe, établi entre le Togo et le Bénin, propose un voyage audiovisuel dans l’univers spirituel des griots d’Afrique de l’Ouest sous forme de conte musical, explorant le pouvoir émotionnel et thérapeutique de la musique et des mots au-delà des frontières et à travers l’histoire.

Le mois du Novembre Numérique a permis de créer une impulsion, de susciter des rencontres, de favoriser des temps de partage (dans le cadre de la résidence de création), de consolider des approches artistiques, pour permettre au projet  MUSIC LAB’AFRICA de se prolonger par l’identification, l’exploitation et la valorisation du patrimoine culturel immatériel musical, considéré comme représentation de l’identité du territoire dans chacun des pays partenaires.

Il s’agit de rendre accessible, auprès d’une population généralement éloignée de l’offre culturelle, la richesse musicale africaine par :

  • l'utilisation de nouvelles techniques numériques au service des instruments traditionnels ;
  • sa contribution à la création musicale contemporaine ;
  • sa large diffusion par le biais de manifestations culturelles et des usages digitaux.

Plus précisément, il s’agit d’identifier et enregistrer des rythmes traditionnels africains dans l’ensemble des pays partenaires du projet et de les valoriser à travers une base numérique exploitable, notamment dans le cadre de créations musicales contemporaines.

Ressources : 

Galerie photo

Lire la suite...

PROCHES : Nuit des Idées 2021

Comme chaque année, l’Institut Français du Bénin s’est associé à la Nuit des Idées qui s’est déroulée jeudi 28 janvier 2021 à partir de 19h30 dans les locaux de l’Institut Français à Cotonou, retransmise en direct à l’Institut Français à Parakou, dans les Instituts français de la région, notamment ceux associés au projet URBAN CULT LAB’AFRICA, et dans les fablabs partenaires du projet.

En résonance à la thématique « proches », proposée par l’Institut Français Paris, l’IF Bénin a interrogé la proximité dans la culture, par l’interculturalité et dans les circulations poétiques et esthétiques tissées entre les rives africaine, européenne et américaine de l’Atlantique. Cette approche s’est construite en appui sur la proposition URBAN CULT LAB’AFRICA.

Le format s’est attaché à alterner performances artistiques et réflexions croisées entre experts, artistes, universitaires, passeurs de traditions et chercheurs.

Les artistes et les panélistes invités ont illustré qu’être proches pouvait se manifester, en transcendant les frontières et en s’appuyant sur les liens historiques, culturels, cultuels et artistiques. Ils, et elles, ont pleinement pris part à l’alliage des cultures africaines, européennes et caribéennes qui se sont exprimées durant la soirée. Le message essentiel porté par l’ensemble des contributrices et contributeurs à cette manifestation souligne la proximité engendrée par l’interculturalité et la richesse révélée dans la variété des cultures.

Plusieurs personnalités institutionnelles étaient présentes dont :

  • Monsieur Ousmane Alédji, conseiller du Président de la République du Bénin pour la culture et le patrimoine (également intervenant sur le premier panel) ;
  • Monsieur Florent Couao-Zotti : écrivain, conseiller du Ministre du tourisme, de la culture et des arts du Bénin.

Dans le prolongement de cet événement, il est prévu plusieurs capsules vidéo pour saisir les réflexions de personnalités culturelles, scientifiques ou de la société civile en déambulation dans « la ville africaine ». Ces séquences seront réalisées dans plusieurs capitales parties prenantes de URBAN CULT LAB’AFRICA - Porto Novo, Ouagadougou et Nouakchott - pour croiser les regards des personnalités interrogées dans chacun des sites autour de la thématique retenue « proches par l’interculturalité ».

 

Galerie photo

Lire la suite...